Qu’est-ce qui assure la réussite d’une formation théorique ?

Tout le monde peut former, mais tout le monde ne sera pas forcément bien formé, vous voyez la nuance ? Les personnes qui travaillent dans l’enseignement scolaire ou la formation pour adulte n’ont pas tous la même faculté à transmettre un savoir. Cependant, les outils d’aujourd’hui aident et donnent le coup de pouce qu’il faut pour une assimilation plus rapide et plus simple des informations.

Savoir susciter l’intérêt de ses élèves

Dans les écoles élémentaires, on sait que retenir un élève attentif plus de 2 heures est très compliqué. C’est bien pour cela qu’il y a des coupures, une récréation qui va servir de soupape de décompression. Une formation théorique peut contenir des sujets intéressants pour les uns et complètement inintéressants pour d’autres. Le professeur ou le formateur sait qu’il ne peut pas tenir en haleine tous ses élèves. Mais il existe des outils pour lui venir en aide, pour lui permettre de susciter l’intérêt de ses élèves, tous.

un enseignant qui fait participer ses élèves

Comment rendre une formation théorique séduisante ?

  • Présenter le sujet en indiquant en quoi il va servir en dehors de l’école.
  • Faire participer le plus possible les élèves.
  • Ne laisser personne perturber le déroulement du cours.
  • Proposer des exercices de groupe…
  • Faire usage d’un support visuel tel qu’un grand écran interactif tactile sur lequel on diffuse des vidéos pédagogiques.

La technique de reformulation

Comme un commercial, un professeur ou un formateur doit s’assurer que ses élèves ont bien compris ce qui a été expliqué. Une formation théorique réussie passe par cela, il faut que la majorité du savoir soit acquise à la première écoute. Si on retient l’attention d’un enfant ou d’un adulte, qu’on l’intéresse au sujet, qu’on le fait participer et qu’on perçoit ses difficultés ou ses incompréhensions, alors on pourra réduire les cas d’échec.

Avez-vous compris, est-ce que c’est clair pour vous ? Ce genre de questions ne suffit pas. Il est indispensable de vérifier que tout est bien assimilé et qu’il n’y a pas de lacunes. Par conséquent le formateur doit reformuler sans cesse ce qu’il présente, interpeller ses élèves avec des questions ouvertes, pas des questions fermées. Et il doit faire venir au tableau blanc tout le monde tour à tour, et ne laisser personne de côté.